Connect with us

Témoignage de Linda pour la confiance

Publié il y a

le

iconne-femme

Je m’appelle Linda j’ai 32 ans. J’ai rencontré Fabrice en consultation 1 en juin 2015 pour un problème de confiance en moi. Durant la consultation, il en découle qu’en fait je ne me connaissais pas, j’avais totalement refoulé mes émotions à moi, je ne suis pas à l’aise avec les autres, mon couple c’était pas ça, la présence de mon fils m’agaçait… Tout mon monde extérieur me gênait. En fait, en rencontrant mon tane, voyant que tout le monde l’aimait, j’ai essayé d’être comme lui, du coup je parlais plus au gens sauf pour dire ce qui allait leur faire plaisir, mais aucune éloge comme faite à mon tane ne revenaient vers moi, s’ensuit alors une persévérance de copier les gens et donner des compliments aux autres sans vraiment le penser…. Et toujours rien en retour. Là, j’entre dans la spirale de la frustration, la haine, la tristesse de ne pas être aimée. J’allais mal dans mon couple, je me suis pliée au volonté de ma mère alors qu’avant j’osais piquer des colères en lui disant ce qui me plaisait pas, du coup je cherche mon père qui a divorcé de maman il y a 20 ans de cela… Pendant la séance 1, j’avais touché mon épaule et pleurer du soutien et de l’affection de mon papa dont j’avais si besoin. J’ai jeté le contrôle, la boule au ventre du matin, le contrôle n2 et même n3…dans un carton et me suis détachée de ce lien rouge dans ce que j’ai vu durant l’hypnose. Nous sommes début juillet, après 2 consultations de plus de 3 heures chacune, je vous le dit, je me suis faite peur à la vue de la durée de mes consultations, je me dit au plus profond de moi : ça y est je suis un cas perdu” et j’étais désespérée, mais en même temps je voulais trouver le pourquoi du comment, ça c’est une de mes qualités, je ne veux pas lâcher, je suis une combattante. Il fallait que je trouve comment me sortir de ce cercle vicieux et j’ai commencé par faire des exercices de respiration comme par exemple j’inspire l’amour et j’expire la tristesse, ou persévérance-impatience, ou partage-jalousie. Je me sentais pas mieux mais j’étais contente de pouvoir mettre des mots sur ce que je ressentais. J’étais pas satisfaite, et on me parle du film vice versa, je n’ai pas voulu aller le voir de peur d’être visée et d’être l’actrice vedette du film. J’ai lu le synopsis et je découvre les émotions du corps dont j’avais préalablement fait les exercices de respiration, je me documente sur les émotions sur internet : tristesse, envie, colère, peur, et amour. De ce que j’ai compris, il faut pour me reconnecter à moi même que je reconnaisse ma tristesse, j’exprime sainement ma colère, j’extériorise mes envies, je reconnaisse mes peurs et l’amour viendra m’aider de tout mon cœur !!! C’est une phrase qui m’a interpellé, et me suis dit voilà, jette toi a l’eau au point ou tu en es !!! J’ai parlé à mon tane de suite, je me disais que je voulais le quitter car j’avais mal d’être là sans rien apporter à lui et mon fils, je ne voulais plus le dégoûter. J’ai parlé de ma peine d’avoir pas grandi avec mes parents ensemble, de la peine que j’ai eu d’être mal et de ne pas pouvoir donner et m’en sortir, de mes difficultés avec les autres, d’avoir essayer de copier mon tane et en plus très mal !!! Le soir même, j’ai été agacée par maman et j’ai osé lui dire avec la méthode de la communication bienveillante bien sur, je sais qu’elle ma entendu mais pas encore satisfaite de sa réaction de passer à autre chose quand je parle de moi. Et ça va venir. Pour conclure, je me suis oublié et j’ai copié les gens pour avoir de l’affection. J’ai accusé à tort que c’était l’extérieur qui ma pourrie alors que c’était moi qui l’avait fait en m’oubliant. Je ne suis pas encore stable en moi mais je vais mieux et je sens enfin que ma guérison est proche. Et c’est ce que je voulais avant de partir en Amérique. Car quand mon entourage me disait “vous partez bientôt en Amérique, ça va être bien”, je me sentais mal. Je sortais des excuses comme “j’ai peur parce que c’est grand et mon tane ne connais pas et moi très peu, mais en fait aujourd’hui, je sais pourquoi j’avais pas l’entrain de l’Amérique, je voulais un peu de guérison pour me dire je me suis guérie, je vais mieux et je ne voulais surtout pas combler mon vide par le shopping en Amérique et revenir à Tahiti heureuse de mes nouvelles chaussures … car c’est éphémère.  C’est hier soir que j’ai compris, et j’ai pu sentir enfin les pancakes avec les fruits dessus, l’envie d’y aller en Amérique. Je vous remercie de m’avoir lu car c’est important que je puisse parler de moi car enfin je recommence à me reconnecter à moi. J’ai des défauts mais aussi des qualités, et je m’accepte enfin car je sais que je ne peux que m’améliorer. Il y a encore à faire et ça va venir. Merci Fabrice de renforcer tout ce qui a de bien en moi. Avec tout mon cœur, je penserai à me reconnecter à moi même.

Linda

Continue Reading

Articles

Attention à « La dépression »

Publié il y a

le

par

Feermé pour cause de coronaConfinement, déconfinement, reconfinement, couvre feu.

Cette période troublée par l’épidémie bouscule notre quotidien.
La situation est très anxiogène, et la détresse psychologique augmente chaque
jour.

Même si la plupart des personnes arrivent à prendre sur elles, essaient de ne pas craquer et tiennent bon,
le fait est que cette pandémie occasionne des problèmes collatéraux, qui s’expriment très souvent par un mal aise mental
et émotionnel pouvant donner naissance à …

(suite…)

Continue Reading

Articles

Protégé : Formation pour perdre du poids

Publié il y a

le

par

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Continue Reading

Articles

Protégé : Qualité de vie

Publié il y a

le

par

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Continue Reading

Populaire