Connect with us

Témoignage de Liliawane pour l’alcoolisme

Publié il y a

le

iconne-femme

Cela ne fait que quatre semaines, c’est déjà énorme, certes, mais je sens que j’ai encore besoin de temps…ce n’est pas encore gagné. 

La nuit derrière, j’ai rêvé que j’étais dans une réception et qu’il y avait une bouteille d’alcool qui ressemblait à une bouteille de champagne sur la table avec des accessoires pour faire un cocktail. J’ai demandé au serveur de me servir seulement le champagne, sous le regard désapprobateur de mon mari, mais je mettais en avant le fait que je fais ce que je veux! ( j’ai horreur qu’on m’impose une contrainte, je suis allergique…je l’étais….à ce que je ressens comme une frustration). Il verse un liquide qui est tout marron foncé avec une mousse sale…je sens, cela ne sent rien, je lève le verre, je goûte, seulement une gorgée, c’est sans goût mais cela fait penser à de la bière brune ( j’ai toujours détesté la bière, surtout brune). Je repose le verre, je culpabilise énormément d’avoir porté ce verre à ma bouche, je me dis «  quel gâchis ». Je me sens sale et grosse. Au réveil, j’avais la sensation de gueule de bois, cela n’a duré que quelques minutes, mais beurk, c’était horrible. 

Quatre semaines sans alcool. Quatre semaines de sobriété totale. Cela paraît peu en effet. Pourtant, ma vie est en train de changer, je suis vraiment sur le point de devenir qui je suis. Quel plaisir de se réveiller en pleine forme, avoir l’esprit clair, la peau lisse, une énergie débordante, une vie intellectuelle qui reprend, les trous de mémoire qui diminuent. 

Au début, l’hypnose a vraiment permis le déclic, grâce à elle, je me sentais forte pour commencer l’abstinence. 

Mais avant, j’avais déjà longuement réfléchi, mon « plan » était déjà préparé depuis plusieurs années! J’ai d’abord arrêté le sucre blanc, puis la cigarette, c’était le dernier bastion mais pas des moindres! Puis un jour, j’ai pu déclarer à moi-même d’abord, puis aux personnes qui me sont chères : «  je suis alcoolique ». La réaction ne se fit pas attendre tout d’abord, (même mon médecin s’y était mis!):

« Ah, mais non, tu n’es pas alcoolique, tu bois du très bon vin à table le soir uniquement quand tu sais que tu ne dois plus prendre la voiture, puis le week-end, tu bois ton petit apéro comme tout le monde! ». 

Pourquoi ai-je sombré ? Peu importe finalement, plein de personnes ont eu des traumatismes dans leur vie. 

En tous cas, une chose est sûre: j’ai vraiment cru que jamais, je réussirais ! J’aimais trop le vin…

Après l’hypnose avec Fabrice, j’ai fait beaucoup de jus de légumes frais, mon époux adoré, très encourageant et fier de moi, m’a acheté un extracteur, j’ai consommé des boissons très éloignées du goût de mon ancien précieux : eau de coco, eau pétillante, kombucha, jus d’orange, citron frais, eaux infusées par mes soins, infusions aromatisées et tisane avec les plantes de mon jardin au miel…

Depuis, je ne dis pas que c’est simple tous les jours, mais plus le temps passe, plus c’est facile, car on se rend compte qu’il y a plus d’avantages que d’inconvénients et cela c’est énorme. 

En revanche, il faut être prêt à renoncer…renoncer à certains soi-disant «  amis » qui tenteront de vous entraîner dans le tourbillon ( même et surtout d’ailleurs sans méchanceté): eux savent peut-être s’arrêter, pas vous, il faut le savoir. Tout le monde n’est pas aussi sensible à l’éthanol, ce n’est pas que de la volonté , c’est une chimie du cerveau! 

Renoncer aussi à l’idée qu’on ne peut plus aller au restaurant sans prendre un verre ( on peut boire des jus frais, des mocktails, de l’eau gazeuse, oui oui! ).

Tout change ensuite, la vision de la vie, du bonheur, de l’essentiel. 

On ne perd plus son temps avec des futilités, on veut autre chose. 

Là, je vais oser faire des choses que je n’aurais jamais ne serait-ce qu’entrevues avant. 

Mais je sais que le chemin est encore long, comment vais-je gérer les fêtes de Noël en famille, les anniversaires, les pots de fin d’année ? Je vais gérer, je le sais, c’est moi qui décide, c’est moi le boss dans mon corps et mon esprit. 

Merci. Mille mercis. Liliawane. 

Continue Reading

Articles

Attention à « La dépression »

Publié il y a

le

par

Feermé pour cause de coronaConfinement, déconfinement, reconfinement, couvre feu.

Cette période troublée par l’épidémie bouscule notre quotidien.
La situation est très anxiogène, et la détresse psychologique augmente chaque
jour.

Même si la plupart des personnes arrivent à prendre sur elles, essaient de ne pas craquer et tiennent bon,
le fait est que cette pandémie occasionne des problèmes collatéraux, qui s’expriment très souvent par un mal aise mental
et émotionnel pouvant donner naissance à …

(suite…)

Continue Reading

Articles

Protégé : Formation pour perdre du poids

Publié il y a

le

par

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Continue Reading

Articles

Protégé : Qualité de vie

Publié il y a

le

par

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Continue Reading

Populaire